!css
Espace Presse

Actualités

Retrouvez les dernières actualités de Société Générale Insurance

Design, éthique et création de valeur sont-ils compatibles avec l’IoT ?

Retour sur la 3e rencontre de la Chaire Internet of Things (IoT) de ESCP Europe consacrée au Design des objets connectés

Pour la troisième année consécutive, la chaire IoT de ESCP Europe a invité designers, industriels, anthropologues, professeurs et sociologues à se pencher sur une problématique clé du futur des objets connectés.

  • Et si l’Internet of Things nous donnait l’occasion de repenser les objets ?

Après le thème des nouveaux modèles économiques créateurs de valeur en 2016, celui de l’éthique en 2017, Sandrine Macé, Directrice Scientifique de la Chaire IoT a choisi pour la rencontre 2018 le thème du design. « En effet », rappelle-t-elle, « la présence de l’objet connecté dans notre intimité inquiète. Discret, nous l’accusons de se faire oublier pour capter le maximum d’informations. Visible, nous éprouvons des difficultés à percevoir la machine, futuriste et minimaliste, comme vecteur d’une relation intime et chaleureuse entre le service proposé par la marque et nous. »
Pour Benoît Heilbrunn, Professeur à ESCP Europe et un des experts réunis par la Chaire le 27 mars : « Alors que la plupart des réflexions sur l’Internet des objets convergent vers la question déontologique des données personnelles, il est nécessaire de s’interroger sur la question du design de ces objets car il a selon moi pour mission de proposer des objets usuels qui ne sont pas simplement objectifs mais aussi intersubjectifs, dialogiques. L’IoT permet de penser l’objet comme un support de relations : entre des individus entre des objets matériels et des données numériques* ».
A ce format désormais traditionnel depuis la première rencontre de la chaire en octobre 2016, s’est ajouté un espace de démonstration accueillant les partenaires de la chaire, Société Générale Insurance, Schneider Electric, Valeo, avec un panier d’objets connectés pour la maison et pour la voiture. L’occasion pour les étudiants de partir à la rencontre d'objets connectés en tout genre qui feront demain leur quotidien. Lectra, l’Oréal et des start-ups créées par des alumni de ESCP Europe (Adok, Sencrop, Shetters Vision...) sont également venus présenter leurs dernières innovations.

  • Une chaire de recherche en prise avec les besoins de formation et les enjeux des entreprises

Un premier livre blanc, l’ouverture d’une spécialisation, un voyage d’études, … la chaire IoT s’investit aussi bien dans le champ de la formation des étudiants que dans la recherche de solutions pour les entreprises.
Depuis 2016 un cours de spécialisation à l'IoT est proposé aux étudiants du Master in Management. Cette année, près de 30 étudiants suivent 120 heures de cours sur le sujet et auront la chance de partir en learning expedition IoT en Chine fin avril. La Chaire fournit aussi aux étudiants du MBA in International Management un riche terrain d'apprentissage en leur confiant des Company Consultancy Projects auprès des entreprises partenaires.

En mars 2018, a été publié le tout premier livre blanc produit par la chaire à partir de témoignages de partenaires et de recherches académiques. Riche de plus de 70 pages, son parti pris est de croiser les regards de la recherche et de l’entreprise mais aussi des différentes disciplines (droit, robotique, finance, marketing, sociologie, philosophie...). Il a notamment pour objectifs de :

  • définir un cadre structuré pour mieux aborder les questions éthiques de l’IoT
  • déterminer les leviers de création de valeur associés à la RGPD
  • dessiner un cadre juridique pour mieux développer l’IoT

A travers ce livre la chaire IoT de ESCP Europe propose aux entreprises de s’inspirer des théories de la justice pour créer une relation de confiance entre le client et l’entreprise, en veillant à ce que le contrat entre les deux parties propose un partage de valeur équitable (justice distributive), garantisse la mise à disposition d’outils de contrôle au client (justice procédurale) au travers d’une relation de qualité (justice interactionnelle).

Le livre est à télécharger ici. Bonne lecture !